Rechercher
  • nathyamb

LA JOIE FACILE

Dernière mise à jour : févr. 16

Nous les Africains, on a la joie tellement facile! Cela fait quelques jours que je le (re)constate, et cela me désole vraiment.




On a nommé une rue Sankara à Paris, youpiii !


Sauf que la mairie de Paris a décidé de donner le nom de “passage Thomas Sankara”, non pas à une rue normale de la capitale française, mais à une ruelle privée, utilisée ma foi par assez peu de personnes.


On me dira que c’est quand même mieux que tous ces pays africains qui n’ont pas daigné honoré ce combattant de la liberté et de la souveraineté, mais qui dédient leurs plus grandes artères aux colons, parfois même à ceux qui ont été particulièrement cruels avec nos aïeux: boulevard Mitterrand, péage Thomasset, pont de Gaulle etc. Soit!


Qu’il me soit cependant permis de rappeler que le 28 novembre 2017, Emmanuel Macron promettait de déclassifier les archives Sankara, ce qui permettrait à la justice de juger ceux impliqués dans son assassinat, ainsi que d’éclairer sur le rôle joué par les parrains de l’ombre, dont la France. Jusqu’à ce jour, rien n’a été transmis. Mais comme on se contente toujours de miettes, alors dansons, loin, très loin du sombre passage Sankara dans le 20e arrondissement de Paris.


Kamala Harris est la première femme noire vice-présidente et le général Lloyd Austin est le premier noir ministre de la défense des USA, youpiiii !


Ça ne nous concerne pas, mais c’est nous qui fêtons comme si c’est nous-mêmes qu’on avait nommé. Je mettrai du temps à me remettre du malaise que j’ai éprouvé quand j’ai vu la déclaration enamourée de Youssou N’Dour à la nouvelle administration américaine.


Sans doute que lui et tous ceux qui ont la joie aussi facile ont déjà oublié que c’est un président noir américain, Barack Hussein Obama, qui a fait bombarder la Libye, assassiner Kadhafi et déstabiliser le Sahel pour en ouvrir grand la porte aux djihadistes qui endeuillent toute la région depuis lors.


Sans doute ont-ils oublié que le fameux nouveau patron du Pentagone était le commandant en chef des armées de Obama qui a conduit les guerres en Irak, Syrie etc.


Sans doute n’ont-ils pas entendu que l’un des premiers décrets pris par le tandem Biden-Harris a été de réduire les droits des filles/femmes en autorisant les garçons/hommes qui “se sentent femmes” à prendre part aux compétitions sportives féminines et à avoir accès à leurs vestiaires.


J’étais moi aussi une des ces Africaines à la joie facile il y a quelques années. J’ai même contribué à hauteur de 100 $ à la campagne de Obama en 2008, puis payé mon billet (et mon hôtel) pour assister à sa prestation de serment le 20 janvier 2009 dans un Washington DC frigorifique, ce qui me vaut aujourd’hui encore les moqueries régulières de Mamadou Koulibaly.


Juste pour voir le fameux Prix Nobel de la Paix se muer en pire chef de guerre de ces dernières décennies.


J’ai compris depuis lors qu’il n’y a absolument aucune raison de se réjouir de la nomination ou de l’ascension d’un Noir-Américain, car ils ne s’identifient en rien avec l’Afrique. Ils sont 100% américains, et n’ont que les intérêts des USA en tête.


La seule chose qui vaudrait la peine d’être célébrée, c’est si un jour on arrivait à être dirigés par des gens aussi patriotes que Obama, Harris ou Austin, et qui placent l’intérêt de l’Afrique avant celui des colons ou de leurs clans. Quelle que soit la couleur de leur peau. On n’y est pas encore.


Nathalie Yamb

#LaDameDeSochi 🐝💛



2,490 vues

Posts récents

Voir tout