Rechercher
  • nathyamb

Devoir de mémoire: le massacre de Thiaroye

Dernière mise à jour : févr. 16


On les a mobilisés pour combattre les Allemands pendant la 2e guerre mondiale. Beaucoup sont morts, certains ont été faits prisonniers. Après la victoire, d’après la loi, l’administration militaire devait leur donner 1/4 de leur solde de captivité avant de quitter la métropole, et le reste avant de les démobiliser.


Cela n’a pas été fait. On les a plutôt renvoyés en Afrique sans leur payer leur solde, pour les parquer dans un camp à Thiaroye (Sénégal), car il ne fallait pas que des noirs défilent sur les Champs Élysées. Bons pour se battre, bons pour mourir pour la France, mais pas bons pour célébrer et être rétribués.


Quand ils ont réclamé leur dû, le 1er décembre 1944, on les a rassemblés et on les a exécutés à la mitrailleuse. On, c’est la France. Les exécutés, ce sont les tirailleurs africains, que l’on a jetés par centaines dans des fosses communes. Ce massacre impuni est l’un des nombreux crimes de masses prémédités commis par la France, l’ennemie constante des peuples d’Afrique.


Il faut impérativement que l’on dégage de nos palais présidentiels ces esclaves de maison que le colon a placés, qui refusent d’exiger réparation et justice du tortionnaire de leurs compatriotes et au contraire, célèbrent ses actes et perpétuent sa main-mise.

Il faut impérativement que l’on mette au pouvoir des dirigeants patriotes qui vont initier le changement de nos programmes scolaires afin de mettre fin à la falsification de l’histoire avec laquelle on nous bourre le crâne dès l’enfance.

C’est cela l’essence de mon combat et en ce jour de commémoration du massacre de Thiaroye, il me semble important de le rappeler.


23 vues

Posts récents

Voir tout